Pas un jeu enfantin

Par
22 décembre 2017

Enjouée, Chantal McFadden, copropriétaire avec sa soeur Martine du commerce gatinois À l’échelle du Monde, ne se laisse guère prier pour jouer la comédie devant l’oeil de notre photographe. Exubérante et spontanée, elle accepte de se laisse encadrer, grimpe sur un escabeau, étend les bras en signe de contentement, le tout sans rechigner.

Mais il ne faut pas croire que la direction quotidienne d’un commerce de détail consacré au divertissement constitue un jeu d’enfant. Derrière les centaines d’étagères encombrées de jeux éducatifs et de société et du matériel d’artistes et d’arts plastique se cachent la gestion des inventaires, les négociations avec les distributeurs et les partenaires, la fabrication des horaires des employés, la surveillance des états financiers et le travail auprès de la clientèle.

La suite à lire dans Le Droit Affaires du mois de décembre.