Du nouveau dans l’écosystème entrepreneurial de Gatineau

Par
13 septembre 2018

Gatineau dispose de plusieurs atouts pour démarrer et développer une entreprise. Métropole de l’Outaouais, Gatineau fait partie de la région de la capitale nationale du Canada qui compte plus de 1,3 millions d’habitants[1] et plus largement, du corridor Québec-Windsor qui concentre près de 60 % de la population canadienne[2]. Donneur d’ordres important de la région, l’administration publique fédérale a acheté en 2015-2016 plus de 2,89 milliards de dollars en biens et en services de firmes locales[3]. Notons aussi la présence dans la région d’Ottawa-Gatineau de 4 universités, de 6 collèges, de 65 laboratoires du gouvernement canadien, de 130 ambassades et d’un aéroport international.

En plus de ces atouts, Gatineau dispose d’un écosystème entrepreneurial en pleine évolution. Cet article vise à présenter aux membres de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG) et à la communauté d’affaires un bref survol de l’écosystème entrepreneurial en soulignant les nouveautés dans l’offre de services destinée aux entreprises.

 

Mise en place d’un Pôle régional d’innovation

Dans le cadre de l’appel de projets du gouvernement du Québec pour la création de pôles régionaux d’innovation, l’initiative de Cilex a été sélectionnée dans la région de l’Outaouais. Lieux de convergence favorisant l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation, les Pôles régionaux d’innovation ont pour objectif de stimuler la collaboration et la concertation entre les différents acteurs socio-économiques. Pour les entrepreneurs de la région, le pôle de l’Outaouais facilitera l’accès à l’expertise nécessaire pour concevoir et mettre en œuvre des projets innovants, que ce soit pour implanter de nouvelles pratiques pour être plus efficace, pour développer de nouveaux produits ou services ou même pour mieux cibler son marché. Le pôle de l’Outaouais aura des antennes dans chacun des cinq territoires de la région qui seront dotées de l’infrastructure technologique nécessaire pour organiser des vidéoconférences. Les entrepreneurs, même en milieu rural, pourront plus facilement se connecter et échanger avec des partenaires potentiels situés dans d’autres territoires.

Le pôle de l’Outaouais priorisera comme secteurs l’agroalimentaire, l’industrie forestière, la culture, le tourisme ainsi que le secteur manufacturier et celui des technologies. Un agent d’innovation sera embauché prochainement pour aider à mettre en relation les bonnes personnes en vue de stimuler l’innovation dans la région. Par ailleurs, l’innovation sera à l’honneur dans la région de la capitale nationale en avril 2019 avec la conférence sur l’innovation de ISPIM (International Society for Professional Innovation Management), qui a pour thème l’innovation pour un impact local et mondial.

 

Mise en place d’un nouveau campus de l’École des entrepreneurs du Québec à Gatineau

Basée à Montréal, l’École des entrepreneurs du Québec a annoncé qu’elle ouvrira un nouveau campus en Outaouais vers la fin-novembre pour offrir aux entrepreneurs de la région un accès privilégié à des formations visant le développement des compétences pour le démarrage, la croissance et l’acquisition d’entreprise. Le campus de l’Outaouais aura pignon sur rue dans les locaux de l’Institut Innovation Gatineau (455, boul. de la Gappe, local 201). Il sera aussi possible pour les entrepreneurs des quatre MRC de l’Outaouais de suivre une formation en visioconférence dans l’un des points de service du Pôle d’innovation de l’Outaouais. L’École des entrepreneurs du Québec déploiera ses services dans deux autres régions du Québec qui ont aussi été sélectionnées pour l’obtention d’un campus, soit le Bas-Saint-Laurent et la Mauricie.

 

Développement de l’industrie de la cybersécurité à Ottawa-Gatineau

Alimentés par une économie qui repose de plus en plus sur le numérique et sur les données, les besoins des entreprises et des gouvernements en matière de cybersécurité sont en croissance. En effet, le marché mondial des produits et des services de cybersécurité devrait croître en moyenne de 10,6 % annuellement pour atteindre plus de 202 milliards de dollars américains d’ici 2021[4]. Au Canada, le gouvernement fédéral dépensera plus de 500 millions de dollars sur 5 ans dans le cadre de sa nouvelle Stratégie nationale sur la cybersécurité dévoilée en juin dernier. Pour développer l’industrie de la cybersécurité dans la région d’Ottawa-Gatineau, plusieurs initiatives ont vu le jour au courant de la dernière année :

  • Créé à Gatineau en 2017, IN-SEC-M est une organisation sans but lucratif présidée par M. Antoine Normand qui regroupe des entreprises, des centres de recherche, des institutions d’enseignement, des acteurs gouvernementaux et des associations sectorielles voués au développement de l’industrie canadienne de la cybersécurité. Dans le cadre de son Plan d’action en économique numérique, le gouvernement du Québec a accordé à IN-SEC-M une somme de 747 500 $ pour soutenir la création d’un centre d’excellence en cybersécurité à Gatineau afin de promouvoir l’industrie québécoise de la cybersécurité et accroître les capacités d’innovation, de commercialisation et de croissance des PME dans ce domaine.
  • Le Cégep de l’Outaouais a reçu en juin dernier le feu vert du gouvernement du Québec pour la mise sur pied d’un premier centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en Outaouais qui offrira des services de recherche appliquée, d’aide technique et d’information en cybersécurité.
  • L’Université du Québec en Outaouais (UQO) a ouvert un poste de professeur en cybersécurité.
  • Tant le Cégep de l’Outaouais que l’UQO développent de nouveaux programmes de formation en cybersécurité.
  • Invest Ottawa lancera cet automne une initiative en cybersécurité.

La cybercriminalité devient de plus en plus courante et coûteuse pour les entreprises. Même si les PME savent qu’elles doivent faire plus en matière de cybersécurité, elles ignorent comment s’y prendre[5]. Pour sensibiliser les entreprises de la région aux mesures à mettre en place pour protéger leurs données et leurs infrastructures informatiques, la CCG et IN-SEC-M organisent conjointement un dîner-conférence sur la cybersécurité le vendredi 26 octobre 2018. Ce dîner-conférence fera partie des activités du Forum sur la cybersécuritéqui aura lieu à l’UQO les 25 et 26 octobre prochains.

 

Mise en place de l’Incubateur en économie sociale de l’Outaouais (IES07)

L’Outaouais contribue largement à la création de nouvelles entreprises en économie sociale au Québec : par 10 000 habitants, c’est 9,57 entreprises sous forme d’OBNL et de coopératives qui sont créées en Outaouais comparativement à 8,12 dans l’ensemble du Québec[6]. En vue de capitaliser sur ce dynamisme entrepreneurial et accélérer le démarrage d’entreprises collectives innovantes, le Cégep de l’Outaouais, la Coopérative de développement régional (CDR) Outaouais-Laurentides et le Pôle d’économie sociale de l’Outaouais ont créé conjointement l’Incubateur en économie sociale de l’Outaouais (IES07), une première au Québec.

Les entreprises collectives incubées par IES07 participeront à un processus en deux phases, c’est-à-dire une phase de prototypage pour constituer leur entreprise et développer un plan d’affaires complet et une phase de lancement pour la recherche de financement, de partenaires et de clients potentiels. D’ici la fin septembre 2018, une première cohorte constituée de sept projets en économie sociale verra le jour. IESO07 a pour objectif de lancer deux cohortes d’entrepreneurs par année et de rendre accessible son service d’incubation aux entrepreneurs dans les MRC de l’Outaouais. Notons que IES07 est un OBNL soutenu financièrement par les caisses Desjardins de l’Outaouais.

 

Observatoire du développement de l’Outaouais

L’Observatoire du développement de l’Outaouais (ODO) a amorcé ses activités à l’automne 2017. Il vise à répondre aux besoins en information des décideurs, des organismes du milieu, des intervenants, des entrepreneurs et des citoyens afin de maximiser le potentiel de développement de l’Outaouais, tant en milieu rural qu’en milieu urbain. L’ODO organise le premier Forum des acteurs du développement de l’Outaouais le 11 octobre prochain avec pour thématique la situation frontalière de l’Outaouais. Ce forum sera l’occasion d’échanger sur ce sujet et de s’outiller collectivement pour capitaliser sur les potentialités de la région, réduire les contraintes réglementaires entre les deux rives et développer des synergies pour renforcer la position concurrentielle de l’Outaouais à l’égard de sa situation frontalière.

Par ailleurs, avec l’appui du milieu, l’ODO souhaite actualiser le portrait économique de l’Outaouais en mettant davantage l’emphase sur les besoins des entreprises en vue de soutenir la prise de décision des acteurs économiques de la région.

 

Portail web de référencement pour entrepreneurs « MonGPS.ca »

Le site MonGPS.ca permet aux entrepreneurs ou aux gens qui souhaitent démarrer une entreprise en Outaouais de trouver plus facilement, par l’entremise d’un engin de recherche, les ressources offertes par divers intervenants. Parmi celles-ci, on compte notamment des organismes de développement économique, des services municipaux, des centres de recherche, des incubateurs, des chambres de commerce et des institutions scolaires. On y retrouve également des actualités économiques, des conseils pratiques, un calendrier événementiel (conférences, ateliers de formation et activités de réseautage) et bien plus.

 

Aide à l’exportation – Diversification des marchés

Rattaché à la CCG, Export Outaouais a pour mission de stimuler les exportations des entreprises de toute la région de l’Outaouais en les aidant à développer, consolider ou diversifier leurs marchés hors Québec et internationaux. Export Outaouais aide aussi bien les exportateurs chevronnés que les entreprises qui souhaitent attaquer un nouveau marché pour la première fois. Cette année, Export Outaouais s’est associé au Collectif Bois pour lancer le nouveau Programme d’Accélérateur d’affaires pour l’industrie du Bois (PAB), rendu possible grâce à une subvention octroyée par la Ville de Gatineau par l’entremise du Fonds de soutien aux OBNL appuyant l’entrepreneuriat. Il permettra à une cohorte d’entrepreneurs de la région de l’Outaouais œuvrant dans l’industrie du bois de recevoir un accompagnement professionnel de haut niveau pour préparer et mettre en œuvre un plan de commercialisation visant à développer les marchés d’Ottawa et Toronto.

Notons aussi qu’Export Outaouais réalise actuellement une tournée des ambassades à Ottawa pour étendre ses relations internationales et pour promouvoir les entreprises de l’Outaouais, consolidant ainsi le travail initié depuis sa création en 2012. Enfin, pour la première fois cette année, Export Outaouais présentera la toute nouvelle catégorie Prix Excelor – Entreprise exportatrice qui sera remis lors du Gala des gens d’affaires de la CCG le 24 novembre prochain. Les 17 finalistes de l’édition 2018 des prix MercadOr de l’Outaouais seront finalistes de cette catégorie et le lauréat sera déterminé par les membres Gouverneurs de la CCG en fonction d’un vote du public et de certains critères.

 

Bonification du Programme de mentorat pour entrepreneurs

Le Programme de mentorat pour entrepreneurs de la CCG contribue à la pérennisation des entreprises existantes en outillant les entrepreneurs et en participant au développement d’une culture entrepreneuriale à Gatineau. Les mentors bénévoles partagent leurs acquis en entrepreneuriat par l’accompagnement de mentorés, afin de les soutenir dans le développement de leur savoir-être entrepreneurial. C’est grâce à l’importante participation financière d’ID Gatineau, comme partenaire majeur du programme que ce service est offert aux entrepreneurs ayant plus d’une année d’expérience en affaires.

Le Programme de mentorat pour entrepreneurs de la CCG a été bonifiée depuis les deux dernières années. En effet, les femmes entrepreneurs profitent d’un service de mentorat qui tient compte des quatre défis auxquels elles sont souvent confrontées[7] : la conciliation travail-famille, la confiance en soi, le réseautage et le financement. De plus, les personnes assurant la direction générale d’entreprises coopératives et associatives (OBNL) peuvent aussi bénéficier du « mentorat en économie sociale » pour les guider dans leur développement. Grâce au forfait de mentorat, les mentorés peuvent également participer à du codéveloppement « Club des leaders », une approche misant sur les interactions entre les participants afin de favoriser la résolution d’un problème et améliorer le savoir-faire. Par ailleurs, d’ici les prochains mois, du « Mentorat de groupe » sera offert aux entrepreneurs qui ont moins d’un an d’expérience en affaires afin de les initier à une relation de mentorat.

 

Conclusion

Gatineau vit une profonde transformation de son écosystème entrepreneurial avec la mise en place de nouveaux dispositifs pour soutenir l’entrepreneuriat et le développement des entreprises. Ces nouveautés, jumelées à la volonté de développer une plus grande collaboration entre les administrations publiques des deux rives, sont prometteuses pour créer une économie régionale encore plus forte. Plusieurs rapprochements intéressants entre les Villes de Gatineau et d’Ottawa ont vu le jour durant les dernières années. Notons entre autres la mise en place d’un groupe de travail bilatéral sur la planification à long terme du transport interprovincial, l’ajout des maires d’Ottawa et de Gatineau au conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale (CCN) et le dépôt d’une candidature conjointe pour accueillir le deuxième siège social d’Amazon en Amérique du Nord. Ce genre d’initiatives devrait se multiplier, de manière à favoriser l’émergence d’un écosystème transfrontalière encore plus dynamique.

Septembre 2018 – Article rédigé par Reda Bensouda, stratège marketing et gestionnaire de projet en collaboration avec Anne-Marie Proulx, directrice générale de la CCG.     

[1] Statistique Canada, Recensement de la population de 2016.

[2] Portrait du Grand Montréal, édition 2016, Communauté métropolitaine de Montréal

[3] Invest Ottawa

[4] Source : Research and Markets, 2016

[5] Cybersécurité au Canada : Solutions pratiques à un problème de taille, Chambre de commerce du Canada, 2017

[6] Portrait de l’Économie sociale en Outaouais, 2013

[7] Rapport 2016 Projet de Mentorat au féminin